(+212) 670 790 007
b.hicquel@leopstechnologie.com

Petit lexique de l’assainissement des eaux usées

Petit lexique de l’assainissement des eaux usées

La dépollution des eaux usées est devenue un impératif face développement des activités humaines qui s’accompagne inévitablement d’une production croissante de rejets polluants. Pour mieux comprendre les experts du sujet lorsqu’ils expliquent les enjeux de l’assainissement des eaux usées, mieux vaut comprendre quelques termes techniques.

Agglomération : c’est une zone dans laquelle « la population ou les activités économiques sont suffisamment concentrées pour qu’il soit possible de collecter les eaux usées pour les acheminer vers un système d’épuration unique ». Ce n’est pas une division administrative. Elle ne tient pas compte des limites des communes.

Pollution brute : quantité de pollution émise par les habitants relevant de l’assainissement collectif et par les industries raccordées. Elle est estimée pour les industries en fonction de leur activité. Pour les habitants, on l’exprime en « équivalent habitant ».

Équivalent habitant (EH) : quantité moyenne de pollution produite en un jour par une personne.

Matière organique : matière constituant les organismes vivants ou morts, ou produite par des organismes vivants. Elle est formée de molécules organiques, c’est-à-dire comportant du carbone.

Matières en suspension : matières organiques ou minérales sous forme de particules en suspension dans l’eau.

Lessivage : écoulement de l’eau sur le sol, par gravité, entrainant avec lui des substances solubles et polluantes. Ce phénomène est accentué lors de fortes précipitations.

Autoépuration : capacité d’un milieu à éliminer la pollution et les substances étrangères du seul fait de son fonctionnement naturel. En matière d’assainissement, cette capacité s‘applique aux eaux de surface. Elle dépend du niveau d’activité des plantes et micro-organismes présents dans l’eau, dont l’action élimine la pollution. Le sol peut aussi avoir une capacité d’autoépuration, que l’on utilise notamment dans les techniques d’épandage et d’assainissement autonome.

Epandage : consiste à répandre une substance (telles les boues d’épuration) à la surface du sol, afin de les dégrader par l’action des micro-organismes du sol, de la flore présente à la surface du sol et du soleil. L’épandage permet un apport en matières fertilisantes, appréciable pour l’agriculture.

 

Articles récents